top of page
Rechercher

Tranche de vie : Rêver et réaliser

À chaque jour, tu as le choix de rester couché et de rêver ou te lever et réaliser tes rêves, j’ai récemment lu ça sur une tasse de café et j’ai réalisé à quel point c’est vrai. Dans la vie, tu as le choix de foncer ou de rester assis et d’attendre que quelque chose se produise seul.



L’an dernier, à pareille date, c’était ma dernière rentrée scolaire à vie, ouff, oui, à 21 ans seulement, j’ai terminé l’école.


J’ai pris la décision, sans que ce soit réellement une décision. Ça s’est un peu présenté sans que j’ai à y penser. J’ai été chanceuse dans mon choix de carrière, car j’ai toujours su ce que je voulais faire de ma vie et ce, depuis mon plus jeune âge. On sait tous à quel point ce n’est pas facile de décider si jeune l’emploi qui occupera toutes les journées de notre vie. Ça été toff pour moi de prendre conscience que l’année 2017-2018 serait ma première année sur le marché du travail. Dire qu’après 15 ans sur les bancs d’école, un nouveau chapitre s’entame et c’est celui de la vie adulte, celle qui vient avec beaucoup plus de responsabilités que celle d’avant.

Veut veut pas, ça fait peur, parce que c’est comme faire un saut dans le vide, on sait pas à quoi s’attendre. Je l’ai fait et je suis fière, j’ai sauter et c’est comme ça qu’aujourd’hui je commence un peu à chaque jour à exercer ma passion.


Je suis tellement heureuse de pouvoir me lever tous les jours et d’être à un pas de plus de mon rêve. Je travaille tellement fort depuis toujours, pour qu’un jour j’arrive à l’endroit exacte où j’ai toujours souhaité être. C’est beaucoup de travail, beaucoup de temps, d’investissement, c’est beaucoup d’heures travaillées sans avoir un sous en retour, mais une chose est sûre, c’est que j’arrêterai jamais d’avancer.


J’en ai eu des NON et j’en aurais probablement encore dans mon parcours, mais c’est pas parce que quelqu’un te dit NON que tu dois t’arrêter. Au contraire, c’est ce qui me motive à continuer et à me lever chaque matin prête à défoncer d’autres portes.


Je dormirai quand je serai morte (ou à la retraite) parce que pour l’instant j’adore ce que je fais, j’adore avoir des journées de 16 heures, j’adore me lever tôt le matin et me coucher tard. J’aime ça être occupé parce que j’aime ce que je fais. Tout ça pour en revenir à ce que cette tasse de café du Winners disait : À chaque jour tu as le choix de rester couché et de rêver ou te lever et réaliser tes rêves.


Récemment mon père disait à ma soeur qui vient tout juste d’entrer à l’université :

«Molly, prend le temps de penser à ce que tu veux vraiment faire dans la vie. Prend ta soeur par exemple, quand elle se lève pour aller au boulot elle est toujours à la dernière minute. Tandis que, lorsque vient le temps de se lever pour aller à ses tournages, faire des lives à la radio, etc, elle peut être debout à 5h00 du matin. Fait quelque chose qui te donnera aussi envie qu’elle de te réveiller chaque matin.»

Je vous transmet ces paroles à vous aussi, parce qu’il a tout-à-fait raison. On a qu’une seule vie à vivre et on est là pour la vivre à cent milles à l’heure.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page